Orthopédie, un problème concernant principalement les enfants en Afrique

Pieds bots, déformations et malformations sont autant de handicaps touchant particulièrement les régions pauvres d’Afrique où le manque d’accès à l’orthopédie laisse des traces. De nombreux enfants souffrant de maladies congénitales telles les jambes arquées doivent apprendre à vivre avec leur handicap. Et ce, dans un environnement et des conditions de vie difficiles tout en supportant des douleurs constantes.

icône orthopédie chirurgie orthopédiques, béquilles

Chirurgie Orthopédique

0 %
des fractures et la majorité des pieds bots se trouvent dans les pays en voie de développement
0 %
de ces pays n'offrent ni formation orthopédique ni formation prothèsique
L'Afrique
demeure le continent le plus touché par ces maladies

Pieds bots et jambes arquées

Souvent dus aux déséquilibres alimentaires et carences nutritionnelles, les problèmes liés à l’orthopédie se développent rapidement dans pays en voie de développement. Ce handicap laisse dernière lui de terribles dommages. Par exemple : une motricité réduite, des douleurs physiques, des moqueries… Pourtant, il existe divers moyens pour corriger ces affections de manière efficace. Un des modèles les plus facilement reproductible est la technique Ponseti.

Méthode Ponseti

La méthode de plâtres Ponseti est devenu le modèle standard universel pour la correction des pieds bots. Cette procédure ne requiert pas d’intervention chirurgicale. Cependant, elle demande des manipulations régulières de plâtres afin de lentement rectifier l’affection. Enfin, processus inclut généralement un changement hebdomadaire de plâtre sur une durée de 6 à 8 semaines. 

Un dépistage prématuré aide à la réussite de cette technique. La méthode Ponseti est par exemple très efficace chez les nourrissons grâce de la malléabilité des os du bébé. Néanmoins, une petite incision est parfois nécessaire pour allonger le tendon d’Achille. 

Cette simple procédure peut être effectuée sans anesthésie et ne nécessite aucun point de suture. Afin d’assurer la correction des membres, les patients doivent porter des attelles pendant 3 à 4 ans.

Collaborations locales

Afin d’étendre notre action sur le long terme, Mercy Ships collabore avec les cliniques et prestataires de santé locaux. Ces associations assurent une mise en commun des équipements et un transfert de compétences profitables aux populations locales.

De plus, Mercy Ships s’implique également dans la formation de partenaires locaux pour la production du matériel orthopédique afin de garantir un accès direct au matériel nécessaire.

Recevez par email nos prochaines histoires du terrain


    Merci pour votre inscription ! Cliquez-sur le lien dans l'email de validation qui vient de vous être envoyé afin de confirmer votre inscription (attention : cet mail est peut-être caché dans vos spams).

    En cliquant, vous autorisez Mercy Ships à stocker les informations personnelles renseignées. Pour plus d’infos, veuillez consulter notre politique de confidentialité.

    Découvrez l'histoire de nos patients

    Soutenez notre mission

    Rejoignez nos 7000 abonnés et recevez les nouvelles des navires ! Alors vous montez à bord ?

    Rejoignez nos 7000 abonnés et recevez les nouvelles des navires ! Alors vous montez à bord ?



      En vous inscrivant à la newsletter de Mercy Ships, vous acceptez de recevoir des informations de notre part. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour plus d'information, veuillez consulter notre Politique de Confidentialité.

      Merci pour votre inscription ! Cliquez-sur le lien dans l'email de validation qui vient de vous être envoyé afin de confirmer votre inscription (attention : cet mail est peut-être caché dans vos spams).