Mansare

Le jeune Mansare court partout sur le quai, avec ses sandales effilochées et son rire éclatant qui déclenche un large sourire sur le visage de sa mère.

« Regardez-le ! Regardez-le marcher », dit sa mère Simone. « Il peut jouer maintenant ! Avant, il se fatiguait et revenait au bout de dix minutes parce que les autres enfants se moquaient de lui. Désormais, je dois aller le chercher à la fin de la journée et le ramener à la maison parce qu’il est heureux de jouer dehors »

La vue de leur petit garçon plein de vie qui court et qui joue peut sembler banale pour certains parents, mais c’est une émotion que la famille de Mansare a toujours espéré ressentir.

La difficulté de marcher avec des jambes arquées

Mansare a grandi avec les « jambes arquées », une affection souvent causée par une maladie sous-jacente comme le rachitisme et aggravée par la malnutrition. Depuis sa naissance, ce petit garçon de 4 ans vit avec cette déformation orthopédique, transformant la marche et la course en un défi quotidien épuisant.

Après avoir vu le petit garçon lutter contre son handicap pendant des années, la famille de Mansare montra un enthousiaste tout justifié quand elle apprit que Mansare pourrait éventuellement être opéré. Simone emmena alors son fils à la journée de dépistage de Mercy Ships, où environ 6 000 autres patients étaient rassemblés dans l’espoir d’une consultation par des infirmiers bénévoles.

Du courage et de l’espoir pour le jeune Mansare

Depuis le portail extérieur de l’enceinte du quai, Simone vit cette grande foule qui attendait et elle hésita à le franchir. Cependant, Mansare, très courageux malgré son jeune âge, se glissa par la porte et entra dans l’enceinte. Il fit signe à sa maman de l’autre côté, et lui dit : « Si tu ne peux pas passer, j’irai attendre dans la queue ! »

Une fois à l’intérieur, Simone trouva Mansare qui faisait la queue tout seul, sans crainte, lui faisant signe de le rejoindre. « Il a toujours eu ce courage-là », souligna-t-elle.

Une opération qui change la vie

C’est ce même courage qui aida Mansare tout au long de son séjour sur le navire de Mercy Ships. Après avoir été opéré gratuitement, il resta plusieurs semaines pour se rétablir et réapprendre à marcher. Mais, même le fait de rester assis longtemps avec un plâtre à ses deux jambes n’a pas réussi à faire disparaître son sourire. Après avoir suivi son programme de rééducation, Mansare réussit à marcher à nouveau !

« Il se sent tellement à l’aise dans son nouveau corps », déclare aujourd’hui sa mère. Le changement de Mansare va bien au-delà des apparences. Maintenant, c’est un véritable défi de le garder immobile, il retrouve confiance en lui et sa joie éclate dans tout ce qu’il entreprend. Mansare semble être un nouveau petit garçon, à l’intérieur comme à l’extérieur !

« Cette opération a changé notre vie », déclare Simone. « Il est plus heureux et je suis plus heureuse. Il s’aime davantage et il est plus sûr de lui maintenant ! »

Témoignage suivant

Tous les témoignages