Gravement brûlée à cause d'un accident de voiture, la vie d'Assiatou a basculé

À seulement 6 mois, Assiatou a été impliquée dans un accident de voiture qui lui a provoqué de multiples brûlures. Faute de moyens financiers, elle n'a pas pu être soignée, et a dû grandir avec ce handicap. Aujourd'hui, elle a 18 ans, et son espoir de recevoir des soins chirurgicaux est inexistant. À moins que...

Une enfance différente des autres...

Vous l’aurez compris, alors qu’elle n’était qu’un nourrisson, la vie d’Assiatou a basculé. Ce tragique accident de voiture lui a provoqué de graves brûlures sur les jambes, plus particulièrement au niveau de sa cheville et de son pied gauches. Malheureusement, ses parents n’avaient pas les moyens de lui offrir des soins médicaux.

Avec le temps, ses brûlures ont fini par former un épais tissu cicatriciel. En grandissant, la peau de sa cheville gauche s’est contractée, ce qui l’a empêchée de marcher correctement. Pas le choix… elle a du s’adapter ! Pendant 18 ans, elle a marché sur son talon gauche. Malgré sa mobilité réduite, elle parvenait à se rendre à l’école à pied, mais ses déplacements étaient tout aussi douloureux qu’épuisants.

Pour Assiatou, sortir de chez elle signifie s’exposer aux moqueries. Certes, elle a conscience de son handicap, mais devoir affronter le regard des autres est une véritable épreuve.

« Les gens ne se rendaient pas compte que je les entendais. Souvent, ils disaient : « Regardez cette fille, regardez sa jambe.‘ »

Assiatou a grandi avec ses brûlures suit à un accident de voiture

Son rêve devient réalité !

Son accident de voiture n’allait pas l’empêcher d’avancer dans la vie : Assiatou était déterminée à devenir coiffeuse ! Habile de ses doigts et créative, on peut dire qu’elle est douée ! Intérieurement, elle était persuadée que son handicap lui fermerait des portes, et qu’elle ne deviendrait jamais coiffeuse. Cependant, un beau jour, elle découvrit qu’elle allait peut-être changer de vie !

La jeune fille de 18 ans a entendu parler d’un navire-hôpital au Cameroun, avec à son bord, des chirurgiens bénévoles du monde entier qui pouvaient la soigner. Après une première consultation, son opération à été programmée à bord de l’Africa Mercy, au sein du service de chirurgie plastique-reconstructrice. Assiatou qui rêvait d’une nouvelle vie pouvait enfin l’envisager.

 « C’est une étape importante dans ma vie« , a-t-elle déclaré. « Je n’aurais jamais pensé que ce jour arriverait« .

Assiatou s'est fait opéré pour soigner ses brûlures suite à un accident de voiture

Beaucoup de patients comme Assiatou n’ont pas accès aux soins chirurgicaux dont ils ont besoin. 

  • 5€ contribue à l’achat d’un pansement chirurgical
  • 20€ contribue à l’achat de plusieurs pansements chirurgicaux
  • 100€ participe au financement d’une chirurgie réparatrice
  • 450€ contribue à dispenser une chirurgie plastique et des séances de rééducation
Séance de rééducation pour soigner des brûlures après un accident de voiture

Un grand pas vers sa nouvelle vie

Après une opération réussie à bord de notre navire-hôpital, Assiatou a dû faire face à plusieurs mois de rééducation. Certaines séances étaient plus difficiles que d’autres. Lorsqu’elle perdait courage, elle pouvait compter sur le soutien de nos infirmiers et médecins bénévoles.

De jour en jour elle faisait des progrès. Par exemple, pendant l’une de ses séances de rééducation, elle s’est penchée en avant avec précaution, et est parvenue à poser son pied à plat sur le sol. Elle s’est rendu compte de ce qui était réellement en train de se passer.

Lorsque sa période de rééducation arriva à son terme, la jeune femme retrouva tout l’espoir qui lui avait manqué pendant 18 ans. Ce qui est pour nous une banalité, a été pour Assiatou un merveilleux cadeau : enfiler sa première paire de baskets ! Voyez par vous même la fierté dans ses yeux.

Bien dans ses baskets

Aujourd’hui, Assiatou est en bonne santé, et plus heureuse que jamais. Désormais capable de marcher sans difficulté, elle se surprend à apprécier tous les petits moments du quotidien : faire les courses, se balader avec son fils, ou tout simplement marcher ! Les moqueries et les jugements sont maintenant derrière elle, désormais elle a l’impression d’être comme les autres.

Faire un don

Découvrez d'autres articles

PARTAGEZ

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Rejoignez nos 7000 abonnés et recevez les nouvelles des navires ! Alors vous montez à bord ?

Rejoignez nos 7000 abonnés et recevez les nouvelles des navires ! Alors vous montez à bord ?



    En vous inscrivant à la newsletter de Mercy Ships, vous acceptez de recevoir des informations de notre part. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour plus d'information, veuillez consulter notre Politique de Confidentialité.

    Merci pour votre inscription ! Cliquez-sur le lien dans l'email de validation qui vient de vous être envoyé afin de confirmer votre inscription (attention : cet mail est peut-être caché dans vos spams).